Lascaux IV
Les balades des loupiots

Visite de Lascaux IV

L’année dernière nous avions vu de véritables peintures rupestres dans les grottes de Cougnac, c’était fabuleux et très émouvant. Cette année scolaire, le programme de 6ème commence par la Préhistoire et ayant Grand-mère & Papy Alzy qui vivent à côté de Sarlat la Canéda, nous sommes repartis à la découverte de sites historiques de cette période.
Nous avons longuement hésité entre visiter Lascaux II et Lascaux IV. Certains nous conseillaient l’un, d’autres nous conseillaient l’autre. Le groupe Facebook IEF de Dordogne a été unanime : il fallait voir en priorité le IV.

Petit rappel de la découverte de l’authentique grotte de Lascaux

Lascaux IV les inventeurs

Tout commence lors d’une chasse au lapin où Marcel Ravidat, 18 ans, et son chien découvrent un trou. Le jeune garçon irait bien l’explorer mais il n’a pas de matériel avec lui. Il repart donc au village pour y chercher une corde et de quoi s’éclairer. Il est alors rejoint par son ami Jacques Marsal ainsi que Georges Agniel & Simon Coencas, de jeunes parisiens venus se réfugier en Dordogne (on est en septembre 1940).
Après avoir agrandit l’entrée il découvrent alors la grotte de Lascaux. Les jeunes hommes sont toutefois déçus car ils espéraient y découvrir un trésor…
Après guerre, Marcel et Jacques deviendront les guides officiels de la grotte. C’est d’ailleurs Marcel qui alertera des premiers signes de la maladie verte (une prolifération d’algues sur les parois) en 1957. La grotte a pâti d’un manque de connaissance et a été détériorée à plusieurs reprises : Creusement d’un cheminement entre 1957 et 1959 et installation d’une climatisation. La grotte a été fermée en 1963 et c’est certainement plus sage !

Découverte de la reproduction de la grotte – Lascaux IV

La visite commence par la distribution de boitiers à porter autour du cou et de casques. Ainsi le guide n’a pas besoin de porter sa voix, tout le monde l’entend parfaitement, y compris les durs de la feuille dont je fais partie.
Notre groupe entre dans un vaste ascenseur vitré qui nous amène sur le toit du bâtiment. Le guide nous montre dans quelle direction se situe la grotte et alors que nous empruntons un chemin descendant le long du bâtiment, il nous remet en situation. Les hommes et femmes qui ont dessiné dans cette grotte il y a environ 22 000 ans étaient des sapiens tout comme nous et nous ressemblaient énormément. Même forme de crâne, même taille de cerveau. Déjà, ça calme.

Nous entrons alors dans une salle pour une projection assez brève qui nous montre les paysages et animaux qui fréquentaient la région à l’époque des peintres de Lascaux.

Lascaux IV film dans l'abri

Nous continuons la descente jusqu’à l’entrée de la grotte. A l’intérieur c’est très faiblement éclairé et ça fait tout le charme de la découverte. On suit le parcours de la grotte et on se regroupe dans une première « salle » qui est… stupéfiante ! Ces dessins, on les as vu plein de fois mais les voir en situation change tout. Les dessins sont beaucoup plus grands que ce que les loupiots et moi imaginions et surtout, ils sont au plafond.
Le guide continue à nous délivrer des informations sur les animaux, sur les matières premières utilisées et je découvre que les traits noirs ne sont pas faits au charbon mais en manganèse qui est plutôt rare dans le secteur. C’est une roche qu’il faut ensuite transformer pour en faire de la peinture. Rien de simple donc. On apprend encore que si les dessins sont si bien conservés c’est parce qu’ils ont été tracés sur de la calcite qui recouvre les parois de la grotte. Ceux où il n’y en a pas sont devenus invisibles. Régulièrement il nous demande si nous avons des questions. J’en ai tellement qui se bousculent dans ma tête que j’ai du mal à en choisir une seule.

Pourquoi ont-ils peints ces animaux ici ?
Pourquoi ces animaux-là (qu’apparemment ils ne chassaient ni ne mangeaient) ?
Pourquoi à cette hauteur ?
Comment ont-ils pu atteindre ces parois ?
Y-a-t-il de la calcite sur toutes les parois de la grotte ou seulement au plafond ? (ce qui pourrait expliquer pourquoi les dessins sont si hauts). La réponse est oui il y en a à peu près partout, ce n’est pas une histoire de plafond ou de parois latérales.
Y-avait-il une signification mystique à ces dessins ?

Nous avons continué notre découverte mais je ne vais pas tout vous dévoiler de cette visite. J’espère tout de même vous avoir donné envie de la découvrir par vous-même.
D’ailleurs les photos étaient interdites dans la reproduction de la grotte, contrairement à la suite de la visite, bande de petits veinards !

La visite continue dans les salles

L’atelier

Lascaux IV l'atelier

L’atelier est une salle impressionnante où pendent des morceaux de parois de la grotte.
Ici on peut les observer de très près et les prendre en photo. On y trouve également des écrans donnant plus d’informations, des parois sur lesquelles sont projetées des animations permettant de mieux voir et comprendre les gravures car dans les grottes, il y en a énormément.

  • Lascaux IV l'atelier
  • Lascaux IV l'atelier
  • Lascaux IV l'atelier
  • Lascaux IV l'atelier
  • Lascaux IV l'atelier
  • Lascaux IV l'atelier
  • Lascaux IV l'atelier
  • Lascaux IV l'atelier
  • Lascaux IV l'atelier
  • Lascaux IV l'atelier
  • Lascaux IV l'atelier
  • Lascaux IV l'atelier

On trouve également quelques vitrines avec les outils des artistes préhistoriques.

  • Lascaux IV l'atelier, les colorants
  • Lascaux IV l'atelier, outils de gravure et peinture
  • Lascaux IV l'atelier, lampes à graisse
  • Lascaux IV lampe à graisse

Cette salle est très intéressante !

Le théâtre de l’Art pariétal

Lascaux IV, théâtre de l'Art Pariétal

Le théâtre de l’Art Pariétal est une succession de 3 salles nous promenant dans le temps.

L’acte I se situe pendant l’Exposition Universelle de 1878.
L’acte II raconte 2 préhistoriens célèbres du XXème siècle : André Leroi-Gourhan et l’abbé Henri Breuil.
L’acte III montre les technologies actuelles de recherche des archéologues.

La galerie de l’imaginaire

Très chouette galerie de l’imaginaire qui est tournée vers l’Art. Elle se veut le lien entre les peintres et graveurs de Cro-Magnon à nos jours.

Je n’ai pas de photo de cette salle mais elle vaut vraiment le détour ! De nombreux écrans sont comme suspendus dans les airs, à gauche, à droite et au dessus de nos têtes. Ils affichent des tableaux célèbres mêlés aux œuvres de Cro-Magnon.
De grands écrans tactiles attendent les visiteurs et nous pouvons nous balader dans un grand catalogue d’Art et même créer notre galerie avec nos 15 œuvres préférées.

Mais ce n’est pas tout… car dans la salle mitoyenne, nous sommes plongés dans les œuvres.

La salle immersion

Un petit bonhomme blanc se promène aux murs où sont projetés des tableaux et sculptures de tous temps. Nous sommes au cœur d’un mapping très prenant. D’ailleurs les loupiots et moi nous sommes assis au centre de la pièce pour en profiter au maximum. On a vraiment adoré ces deux salles consacrées aux Arts.

Le cinéma

Nous n’y sommes pas allés car il fallait attendre un quart d’heure et Le Petit Loup, il faut l’avouer, en avait plein les pattes de notre visite (et on peut le comprendre, il n’a que 6 ans !)
En tout cas je le regrette car ça avait l’air très chouette.

La boutique

J’adore les boutiques souvenirs des musées et sites historiques ou touristiques, surtout quand elles sont de qualité avec des objets vraiment en rapport avec le lieu.
Le moins qu’on puisse dire c’est que celle de Lascaux IV offre un large choix. Énormément de livres, sur Lascaux, sur la Préhistoire, sur la Dordogne, des romans… Beaucoup de déco dont certaines très originales, évidemment beaucoup de produits siglés « Lascaux » (tee.shirts, mugs, masque de sommeil…) Un espace est dédié aux enfants qui lui aussi est très riche et de qualité.
Et bien évidemment, j’ai largement craqué mais il ne faut pas me laisser au milieu de tant de livres !!! Et encore, pour 2 d’entre eux, « c’est pour l’école » (oui, ça c’est mon excuse ultime qui marche à tous les coups avec ma conscience).

Lascaux IV boutique souvenirs

En conclusion

J’y allais méfiante car je ne suis pas fan des gros sites mais Lascaux me semblait être un incontournable et j’ai eu raison d’y aller. Encore merci à toutes celles et ceux qui me l’ont conseillé.

En sortant de cette visite on ne voit plus le bâtiment du même œil. On peut y voir au choix, le cheminement des galeries de la grotte représentées par la partie vitrée ou au contraire l’habitat des hommes préhistoriques dans les avancées rocheuses.

Vu le site et le prix des entrées, on peut toutefois regretter qu’il n’y ait pas de livrets dédiés aux enfants à disposition. Ça permet, pendant la visite ou un peu plus tard, de faire travailler la mémoire sur les nombreuses informations qui nous ont été données. Ça fait également une trace écrite pour les dossiers d’Histoire des écoliers, qu’ils soient en IEF ou non. (Coucou Lascaux IV, ça m’intéresserait bien de réaliser ces livrets pédagogiques !)

En conclusion, allez-y donc !

Lascaux IV – Centre International de l’Art Pariétal à Montignac (Dordogne)

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

11 + dix-neuf =