La classe sur la terrasse
Au fil des semaines

Au fil des semaines… Semaine 2

Le lundi matin, il y a le marché dans la ville voisine. Aujourd’hui c’était donc l’occasion d’y amener les loupiots mais pas uniquement pour acheter des fruits et légumes. Il y a tout un tas d’intérêts pédagogiques à aller au marché avec ses enfants.
Le 1er, évidemment, c’est d’observer les stands pour découvrir les fruits et légumes de saison. De là découle le 2ème : Déterminer si les stands sont tenus par des producteurs ou des revendeurs. Le 3ème : se faire plaisir ! Goûter une pomme proposée par un marchand, se ruer sur les pains au chocolat de notre boulanger préféré (pas de débat entre pain au chocolat et chocolatine, là il s’agit d’une boule de pain avec des pépites de chocolat. Un délice !)
Nous avons choisi le stand d’une productrice de légumes que nous avons photographié. Nous reviendrons la voir régulièrement et prendrons à nouveau des photos pour voir les légumes évoluer sur son étal.

Le producteur de pommes a tout un tas de variétés, nous lui en avons pris deux : une pour faire une tarte (Rubinette) et une à croquer (Pitchounette). Nous en avons profité pour lui acheter du jus de pomme qui est trop trop bon. Nous reviendrons goûter les Canada, Pinova, Reine des Reinette & Royal Gala.

Le rituel un jour, une oeuvre de cette semaine est consacré au compositeur John Williams.
L’après-midi, n’ayant toujours pas reçu les fichiers de maths, nous sommes retournés sur les exercices de français avec Cléo. Le petit loup a travaillé sur son cahier de petite section.

Il a continué le mardi et a enchaîné sur un peu de mosaïque champignons (vous savez, les petits picots de couleurs), du coloriage et du graphisme.

Dans son cahier il y avait des carrés colorés de différentes couleurs : rouge, bleu, vert, jaune, orange, violet, blanc et noir. Il les a toutes nommées, sauf le blanc et le noir.
L’aîné et le cadet ont terminés la leçon sur l’eau du fichier questionner le monde, expérience à l’appui.
Ensuite un peu d’anglais et d’espagnol. Depuis j’ai l’abecedario en español en tête… Aller, c’est cadeau !

Le jeudi, nous n’avons fait que du français : un peu de Cléo, un peu de graphilettre (écrire une liste) et la préparation à la première dictée qui aura lieu demain.
Le benjamin a, comme d’habitude attrapé son cahier de petite section et sa trousse dès que nous nous sommes installés. Il a aussi fait de la mosaïque champignons et un puzzle avec les lettres.
Hier soir il m’a épaté. Il regardait mon écran par dessus mon épaule et m’a dit « E, un, deux, trois, E » Je lui ai demandé « où ? » et il m’a montré les 3 E majuscules qu’il y avait effectivement sur l’écran.

Vendredi, journée légère & lourde à la fois. Légère du point de vue du programme : une leçon de conjugaison, une dictée et la dernière oeuvre musicale à écouter. Lourde car les loupiots n’aiment pas du tout la conjugaison et honnêtement, je peux comprendre. J’essaie de leur expliquer à quel point c’est important, de prendre des exemples rigolos pour rendre ça un peu plus fun mais ça ne marche pas des masses. Bref, après avoir passé une bonne heure (au moins…) sur les exercices de la leçon n°1 « Le verbe » du cahier Bordas, nous avons écouté le thème d’Indiana Jones et avons enfin pu partir au lac pour y faire la dictée !

L'école au lac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − 16 =