Rat et les animaux moches
Les livres coup de cœur des loupiots

Rat et les animaux moches

Petite précision qui a toute son importance, aucun des articles de ce blog n’est sponsorisé, et si ça devait arriver un jour, vous en seriez avertis. Cet article est donc écrit en une subjectivité toute personnelle.

Nous avons découvert « Rat et les animaux moches » lors de « Lire, Elire » dans notre médiathèque au printemps 2019 où il est arrivé deuxième de sa sélection, à deux voix près. Nous étions ravis d’apprendre qu’il avait élu livre préféré de sa sélection au niveau de la Gironde.

Rat et les animaux moches

Rat et les animaux moches est entièrement en noir et blanc et a l’originalité de montrer la tête du personnage qui parle (expression incluse) en face des dialogues, situés sous les illustrations. La typographie est telle qu’on dirait que le texte a été écrit avec un stylo à plume large. (On me le confirme, c’est Capucine qui a tout écrit au stylo plume !)

Rat et les animaux moches

L’histoire commence dans une maison à la campagne où vit Rat. La mère Patate n’apprécie pas la cohabitation avec Rat et il finit par partir, lassé de se faire chasser. Il traverse plusieurs villes mais les habitants le chassent aussi, il finit par arriver dans une forêt en pleine nuit… Là, des tas d’yeux brillent dans le noir, Rat n’est pas rassuré mais essaie de communiquer :

Rat et les animaux moches

En fait Rat est arrivé au Village des animaux moches qui font un petit peu peur, où il décide de s’installer pour enfin vivre en paix. Là bas il rencontre Baudroie, Araignée, Ver, Lamproie, Requin, Phasme, Scolopendre, Scutigère, Bousier, Limace… Ces animaux se sont réfugiés là car ils étaient chassés partout. Ici personne ne se moque d’eux ni ne les fait fuir mais ils sont tout de même malheureux d’effrayer ou dégoûter les autres. Rat réfléchit et a une idée…

Rat et les animaux moches

Je n’en raconterai pas plus car ce serait vous gâcher le plaisir de la surprise lors de la lecture. Mais évidemment les loupiots et moi vous encourageons à trouver ce livre, en bibliothèque ou en librairie.
Vous rencontrerez plein d’animaux moches que vous connaissiez déjà et vous en découvrirez de nouveaux. Mais surtout, ce livre est une ode à la différence, à l’acceptation de soi, à la résilience et à la transformation d’une apparente faiblesse en une force.

Foncez on vous dit !

Et si ça vous a plu, on vous conseille de lire aussi « Le trop grand vide d’Alphonse Tabouret » des mêmes auteurs aux Edition Ankama. On les a tout de suite reconnus au dessin de la couverture !

Rat et les animaux moches – Sybilline, Capucine et Jérôme d’Aviau – Editions Delcourt.

Je vous encourage vivement à aller acheter vos livres en librairie, ces lieux accueillants tenus par des passionnés du livre qui sauront vous conseiller ou commander le livre que vous souhaitez. Parce que franchement, je ne pense pas que Jeff Bezos (le patron d’Amazon) ait besoin d’une nouvelle maison !

Acheter local

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 5 =