Ecole à la maison
Tout le reste

A tous les parents qui vont être contraints de faire l’école à la maison.

Une situation inédite

Nous l’avons tous appris jeudi 12 mars, tous les enfants devront faire l’école à la maison à partir de lundi. Pour vous c’est une nouveauté qui peut être source de multiples interrogations voire d’inquiétudes. Cela chamboule tous vos plans, votre organisation bien huilée boulot-école-garderie-maison et vous vous demandez sûrement comment vous allez bien pouvoir gérer votre travail (arrêt ? télétravail ?) et les cours de vos enfants.
Je lis beaucoup de messages de parents en colère, à base de « C’est bien gentil mais je ne peux pas travailler de chez moi ! », « Je ne peux pas me permettre de ne pas aller travailler » ou plus simplement « On fait comment ??? »

Pour commencer je vous propose de souffler un grand coup et de voir les choses simplement. Nous sommes tous confrontés à une situation inédite, qui va peut-être durer des semaines voire des mois et qui est potentiellement dangereuse. La fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités a été décidée pour nous protéger tous et endiguer au plus vite ce satané virus. Le gouvernement (dont je ne suis pas fan au demeurant) a mis en place des mesures pour permettre cela : un des parents peut rester chez lui pour s’occuper des enfants SANS PERTE DE SALAIRE. Alors oui, la situation est critique, ça vous a été imposé et personne n’aime être contraint à faire quelque chose, c’est bien normal. Mais je vous propose de voir cette situation sous un autre angle…

Vous avez l’occasion de revoir vos priorités,
de vous concentrer sur votre famille,
d’être ensemble durant plusieurs semaines
et de profiter les uns des autres.

L’école à la maison, comment ça se passe ?

Cela fait maintenant 2 ans que notre famille fait l’école à la maison. Quand nous nous sommes lancés, nous ne savions pas combien de temps ça allait durer : 2 mois ? 6 mois ? Plusieurs années ? Nous n’avons toujours pas cette réponse car tant que ça convient à chaque membre de notre famille, nous continuerons.

Vous n’avez pas idée de combien c’est chouette l’école à la maison
et à quel point nous avons gagné en qualité de vie !

Nous n’avons plus d’horaires imposés et nos journées ne sont plus rythmées par une série de contraintes horaires et d’ordres donnés aux enfants (réveille-toi ! brosse-toi les dents ! vite, on va être en retard !).
Les apprentissages sont plus fluides car les enfants peuvent choisir quelle matière étudier. Et ce n’est pas pour autant qu’ils ne vont faire que des maths ou que du français. Vos écoles vont ou vous ont déjà transmis le travail à effectuer jour après jour ou semaine après semaine. Une fois que vous aurez expliqué à vos enfants que tout cela doit être fait dans ce laps de temps donné, ils pourront donc choisir de commencer par telle ou telle leçon et seront donc plus efficaces. Je vous assure que ça fonctionne ! Même nous, parents, on est plus efficaces quand on peut choisir l’ordre de nos corvées, non ?

D’ailleurs en parlant des corvées, puisque vous allez être à la maison H 24 mais que vous aurez à vous occuper de l’école de vos enfants, voire à télétravailler également, je vous invite à en profiter, si ce n’est pas déjà le cas, pour les faire participer aux corvées, sinon vous allez finir épuisés !
On ne peut pas être partout, on ne peut pas tout faire ou alors on fini par faire tout mal. Ne mettez pas la barre trop haute, ni pour vous, ni pour vos enfants.
Suivant leurs âges, ils peuvent remplir et vider le lave-vaisselle, balayer, plier du linge, mettre et débarrasser la table…

Concrètement, les écoles et collèges recommandent environ 4 h de travail scolaire par jour et je vous assure que c’est suffisant. Vous aurez sur les ENT, Pronote et autres supports de communication, toutes les instructions pour apprendre à vos enfants. Vous ne serez pas lâchés, vous aurez tout ce qu’il vous sera nécessaire (contrairement à nous, parents IEF, mais c’est un autre débat).
Vous ferez bien comme vous voudrez (et ça c’est chouette !) mais il me semble inutile de lever vos enfants aux horaires habituels. Ils n’auront pas besoin d’être déposés à la garderie avant que vous alliez à votre travail ni de prendre le bus.
Vous pouvez très bien faire l’école de 10 h à 12 h puis de 14 h à 16h par exemple. Et si ce n’était pas suffisant, il vous reste de la marge avant la fin de la journée.
Je vous copie ici quelques conseils partagés sur Facebook par mon amie Paule, qui fait l’école à la maison pour sa fille :

« Manuel de survie du parent confiné avec sa marmaille ».
Les profs de vos enfants vous passeront peut-être des conseils et astuces pour favoriser les apprentissages à la maison.
En vrai, c’est très différent de l’IEF la situation… là c’est pour un temps donné avec objectif d’un retour le plus rapide à la situation normale… donc essayer de suivre cahin-caha ce qui aurait dû être.
Du coup, à la rigueur tout ce que je peux faire c’est vous donner des pistes de réflexion sur les questions que je me suis moi-même posé juste avant vous dans le temps sur l’organisation (sachant que j’ai perso fait le choix de l’IEF dite « formelle » donc assez scolaire dans son approche).
En vrac, peut-être ce à quoi vous pouvez réfléchir d’ici à ce que tout se mette en place : bien expliquer que ce ne sont pas les grandes vacances d’été :p.
– Leur aménager un espace de travail s’ils n’en ont pas un d’ores et déjà d’habitude pour les devoirs pour qu’ils puissent être à l’aise et avec un espace de rangement histoire que vous ne commenciez pas vos journées par une crise de nerfs « oùskil est ton crayon vert ! »
– Garder des horaires pour avoir/conserver le rythme en vue de la reprise. En particulier fixer des plages de travail ET des pauses.
– Un enfant (ou une fratrie) ne fonctionne pas comme une classe entière. Il est fort probable que pour suivre le programme vous n’ayez a priori pas besoin du même volume horaire (sauf > collège). Ce qui devrait vous permettre en parallèle d’organiser votre propre temps de travail en télé-travail.
– ceci étant dit, mon principal « conseil » de parent instructeur c’est à propos de l’autonomie dans le travail des enfants. Elle n’est pas énorme… C’est un apprentissage au très long cours et qui n’est pas favorisé par le format scolaire (au sens large, pas seulement entre les murs d’une école nécessairement, ça se retrouve aussi en IEF – cf. « c’est un apprentissage de toute façon »).
Donc même si les profs vont tout mettre en oeuvre pour la continuité pédagogique et vous soutenir, vous allez dans la grande majorité vous retrouver face à des enfants qui vont beaucoup vous solliciter (jusqu’au lycée, c’est pas trop étonnant). C’est normal, ça ne sera pas pour vous enquiquiner ;). Ca peut être relou à vivre (« mais comment ça tu sais pas quoi faire maintenant ??? Mais… la phrase suivante de l’exercice enfin ! Je peux faire pipi tranquille ?!? Je me suis absentée 30sec ! o___O »).
C’est vraiment pas de la mauvaise volonté qu’ils vont y mettre, ils ne vous testeront pas. C’est juste qu’ils n’ont pas encore cette capacité de projection et d’organisation (enfin certains l’auront).
Avec l’organisation va de pair la concentration. Idem, plus c’est petit, plus c’est poisson rouge et c’est pas de la mauvaise volonté. Une heure sur une leçon ou un exercice, c’est pas faisable avant un certain âge ;).
Après, encore une fois, les profs de vos enfants vont vous accompagner, vous donner des conseils adaptés, ptêt vous aiguiller sur les routines qu’ils ont en classe pour que vous les utilisiez et aidiez vos enfants à être prêts pour le retour le plus zen possible.

Au niveau des ressources pedagogiques en ligne, je vous conseille de les utiliser au cas par cas, si votre enfant a des difficultés avec une leçon. Faire une recherche « exercices passé-composé » sera plus efficace que de fouiller la foultitude de sites et blogs d’instituteurs et parents IEF. C’est génial toutes ces ressources mais les recherches sont hyper chronophages !
A noter que France télévision s’est organisée pour « Une priorité donnée à l’éducation » :

A compter du lundi 23 mars, La Maison Lumni, un nouveau magazine quotidien éducatif, sera diffusé sur France 5 en fin de matinée, une offre inédite pour accompagner les révisions des 8/12 ans. Le contenu éducatif sera élaboré en lien avec le ministère de l’Education nationale.
Tout au long de la journée sur France 4, la priorité sera donnée à une programmation ludo-éducative qui alternera des contenus à vocation scolaire, avec des programmes plus divertissants.
Lumni, la plateforme éducative de l’ensemble de l’audiovisuel public, enrichit et actualise ses formats d’information à destination des enfants (Zoom, Decod’Actu…) et sera particulièrement mise en valeur par les antennes afin de donner accès à tous les élèves de France, de la maternelle au lycée, à des contenus éducatifs, adaptés à chaque âge et indexés par matière et par niveau scolaire.
Enfin, France TV Slash, l’offre numérique dédiée aux jeunes adultes, va faire évoluer sa programmation et ses choix éditoriaux afin d’accompagner les jeunes publics dans ce contexte. »

De son côté, France Inter « invite les enfants de 7 à 12 ans à se plonger dans les aventures des grandes figures de l’histoire » via les podcasts « Les Odyssées ». Les émissions « La Terre au carré » et « La marche de l’histoire » sont très intéressantes. A voir selon les thèmes abordés et l’âge des enfants.

Encore une fois, mon amie Paule, a partagé quelques pistes de ressources :

Le CNED libre renommé « Ma classe à la maison » est un site qui présente toute la programmation par classe avec leçons, exercices, vidéos pédagogiques et visiocours.
https://ecole.cned.fr/login/index.php
https://college.cned.fr/login/index.php
https://lycee.cned.fr/login/index.php
Si vous vous sentez paumés et que vous avez surtout besoin (je crois) vous d’une béquille pour accompagner des leçons (réexpliquer autrement, vous rafraîchir la mémoire,…), le site Maxicours (vous avez une page FB) ouvre sa plateforme gratuitement aux heures scolaires.
Si vous avez besoin de manuels (normalement non), les principaux éditeurs de manuels ont ouvert gratuitement leur plateforme numérique (cf aussi leur page FB editionsbordas) : https://www.cns-edu.com et https://adistance.manuelnumerique.com
En maths, un site chouette : la Khan Academy. Excellentes vidéos explicatives + exercices en ligne.
D’autres vidéos pédagogiques suivant le programme Education Nationale sur le Réseau Canopé.

Le télétravail

Pour ceux qui vont télétravailler avec de jeunes enfants (à la louche je dirais les moins de 8 ans), je serais tentée de dire que c’est peine perdue… mais ça dépend sûrement des enfants. Je télétravaille depuis la rentrée et à chaque fois que j’ai essayé, je n’étais pas efficace ou je finissais par m’énerver parce que je n’arrivais pas à me concentrer. En revanche, vous pouvez prendre des notes de manière à être plus efficace quand vous vous mettrez au boulot.
Si vous le pouvez, organisez-vous pour travailler tôt le matin avant l’école et/ou après l’école (on peut bien avancer entre 16h et 19h) ou encore le soir, quand ils sont couchés.
Si vous êtes obligé de travailler pendant les horaires de bureau classiques, ça va être plus chaud. Prévoyez tout le matériel nécessaire au travail de vos enfants de manière à enchaîner les exercices par exemple. Mais il faudra peut-être leur expliquer certaines choses, les aider, être interrompu de nombreuses fois pour des raisons diverses.
Expliquez bien à vos enfants que ce sont des moments pour votre travail, que c’est important et que vous êtes obligés de le faire, tout comme ils sont obligés de faire l’école à la maison.
Surtout, ne vous mettez pas trop la pression, faites comme vous pouvez. Ce n’est pas comme si c’était vous qui aviez choisi de télétravailler tout en faisant l’école à la maison.

Faire garder les enfants ?

Encore une fois, vous ferez bien comme vous voudrez mais il me semble peu judicieux de faire garder vos enfants par leurs grands-parents. Les enfants sont potentiellement des porteurs sains mais qui peuvent contaminer des personnes plus vulnérables. Vos parents ou beaux-parents sont peut-être encore jeunes et en forme, mais il serait dommage de leur faire courir ce risque, non ?
De même, n’organisez pas de grands regroupements d’enfants pour leur faire l’école ensemble. Si les écoles ont fermé, ce n’est pas pour qu’on en créé de nouvelles !
Gardez bien à l’esprit que nous sommes dans une situation exceptionnelle qui demande des mesures exceptionnelles.
Je sais bien que certaines personnes ont des emplois qui ne leur permettent pas de s’absenter ni télétravailler. Je sais bien que tous, nous avons beaucoup de travail à abattre quand nous y sommes et que l’on peut craindre, à juste titre, le surcroît de travail quand nous y reviendrons.
Mais en vrai, combien d’entre nous ont des boulots « alimentaires » peu enrichissants (au sens propre comme au sens figuré) ? Combien d’entre nous donnent une préférence à leur travail plutôt qu’à leur famille ? (Je ne parle pas là de nécessité d’aller travailler pour nourrir sa famille puisqu’il n’y aura pas de perte de salaire.)

En conclusion, ça va bien se passer, vous êtes tout à fait capable de faire l’école à la maison et peut-être même que vous aurez un pincement au cœur quand vous pourrez retourner au travail
et vos enfants, à l’école…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 3 =